Accueil > Présentation de l’A.P.P.S.

Qu’est-ce que l’ A.P.P.S.?

 

HISTORIQUE

L’APPS s’inscrit dans une double histoire :

- celle de la première génération de psychologues qui a œuvré à la reconnaissance de l’identité des psychologues comme l’illustre si bien S. Blondeau dans son article « Revisiter la loi de 85 »

et

- celle de l’ A.N.R.E.P., Association Nationale pour la Recherche En Psychologie, par sa filiation aux valeurs qui l’ont instituée à son origine avec son fondateur René Clément, à qui a été rendu hommage après qu’il nous ait quitté, avec la parution du livre réunissant une partie de ses articles.

Mais filiation ne veut pas dire appartenance, ni similitude. La différence est de génération !

Si l’APPS est jeune -de par sa déclaration administrative-, Les prémisses de son histoire ont été tissées au lendemain de la cessation d’activités de l’ANREP par ceux là même qui ne renonçaient pas à un espace de psychologues pour des psychologues.

DEFINITION de L’APPS : un espace de psychologues pour des psychologues

C’est dans le « PAR » et le « POUR » des psychologues que se particularise l’APPS, qui à partir des pratiques et savoirs de chacun, offre cet espace manquant d’un lieu où poursuivre cliniquement la question de l’identité du psychologue aujourd’hui.

C’est dans le désir de transmission des psychologues de première génération que nous sommes, que nous ouvrons cet espace d’expression et de partage aux psychologues praticiens.

Un espace de confrontation des pratiques de psychologues où la controverse ne se polariserait pas, ne se réduirait pas autour d’un thème unique.

Ainsi l’APPS, en se voulant un espace de réflexion et de débat, se veut et se doit d’être un lieu de formalisation « de l’être psy » en recherche de son objet.
L’essentiel, n’est pas de fédérer sur la base d’apriori, mais d’échanger sur sa pratique, pour déclencher des mouvements fédérateurs induit par le partage du même signifiant : psychologue.

Attachée au SENS que cela a pour la société d’avoir des psychologues, L’APPS pose comme axiome que la légitimité des psy n’est jamais définitivement acquise même si c’est le cas socialement.

Pouvoir reprendre notre clinique entre pairs, clinique toujours à interroger, inscrite dans le socius, approfondir la question du « sujet de l’existence » -concept repris par Serge Blondeau déduit de la réflexion de Castoriadis à propos de ce dont on parle- quand on brandit le terme de « sujet », tel se veut être cet espace ouvert aux psychologues quelques soient leurs champs et leurs modèles.

Si dans le temps de leur origine, face à « l’outre vide » les psychologues se posaient la question de l’adhésion à la construction d’une théorie de la pratique, c’est aujourd’hui en terme d’offres de travail que L’APPS assume la différence de génération pour accueillir ceux qui se questionnent sur leur pratique.

Être en proposition de transmettre sous entend et/ou implique de notre part un engagement et une interrogation sur notre pratique. Autrement dit, il s’agit d’accepter le débat dans l’altérité… en se situant à l’opposé des « fonctionnaires de la psychologie »

Aujourd’hui L’APPS en tant qu’association soutient le pari de croiser le principe d’une égalité entre pairs (transmission horizontale, co-formation), avec la nécessité de prendre acte d’une différence de génération (transmission verticale, intergénérationnelle). Faut-il se le rappeler, pour qu’il y ait de la psyché, il faut optimiser la différence des générations et des sexes.

Ainsi l’APPS illustre ce pari en distinguant :

deux rapports d’adhésion à l’association

Un rapport d’étayage : par le désir qu’un psychologue peut manifester, d’interroger sa construction identitaire, par la participation à des groupes d’élaboration.

Un rapport d’étayant : par le désir d’aînés à soutenir la démarche ci-­dessus en assumant la conduite de ces groupes d’élaboration

deux positions d’adhésion

-  celui de membre adhérent

-  celui de membre actif

De fait, l’APPS n’est ni un syndicat, ni une société savante, ni lieu de formation aux techniques.

 1° ni un syndicat, même si chacun sait comment les modalités d’inscription du psychologue participe de sa construction identitaire

2° ni une société savante, même si chacun tire avantage à travailler tel ou tel modèle théorique avec ceux qui en partagent les attendus,

3° ni un lieu de formation aux techniques, même si la familiarisation à celles ­-ci est nécessaire.

Autrement énoncé, l’APPS distingue ceux qui visent à trouver ressource dans l’association de ceux qui investiraient la transmission par la formation, se traduisant par les deux niveaux d’adhésions évoqués. L’association précise dans son règlement intérieur les modalités d’adhésion et les critères de différenciation pour en devenir membre.

LES VALEURS

Une manière et un style de faire de l’APPS s’affirme également dans la reconnaissance qu’elle accorde d’emblée aux valeurs organisationnelles sans lesquelles les valeurs Institutionnelles ne pourraient exister.

- Pas d’à priori quant à la théorie et aux modes d’exercice pratique, ni d’exclusion des courants de pensée, si ce n’est d’exclure la référence unique !

- Sortir du réductionnisme en donnant place à l’anthropologie, mais également à la phénoménologie, tout comme à la psychanalyse et aux neurosciences entre autres……

- La polyphonie, garantie comme valeur de l’APPS, ne se résume pas à l’expression de la diversité des cheminements et parcours de chacun des membres de l’association qui la composent. Elle s’origine également dans l’écoute de l’expression des désirs de ses membres, formulés sous la forme d’attente. Ces désirs étant inaliénables à toute injonction ….

- Un esprit de confraternité et de convivialité.

- Une référence à une éthique humaine, avec sur le plan professionnel le devoir de travailler le code de déontologie.

- Une éthique associative et une hostilité à toute dérive. A ce titre, l’association se dote d’un droit d’alerte

- L’importance de la rigueur de notre discours, et la valeur de la Parole et du dire :

Au Chili, il se dit : "quand tu sais tu donnes quand tu sais pas, tu écoutes pour apprendre". « Si tu ne gardes pas le passé dans ta mémoire, tu seras obligé de le revivre ». « Si tout ce que tu vas dire n’est pas aussi beau que le silence, alors tais-toi ».

Il pourrait se dire dans l’APPS : « je ne suis pas d’accord, mais je me battrai pour que tu puisses le dire ». (Voltaire)

- Valeur de son parcours clinique, à partager avec l’autre.

Les deux paris de l’APPS :

Ier pari : à l’analyse de notre pratique, transmettre quelque chose que l’on pourrait nommer « l’inscription sociale de l’acte clinique de psychologue ».

2ème pari : travailler la transversalité indépendamment des appartenances à des mondes, étant supposé qu’il y a plus d’invariants qu’il n’apparaît entre les différents mondes de l’entreprise…. à l’hospitalier.

On est moins dans la différence qu’on le présuppose. Ce qui parait différent, c’est ce qu’on a adopté comme étant à soi ce qui ne sont que des appartenances professionnelles.

Comment tenir sa place de psychologue » ?

Partant de cette question, l’APPS offre à ce que cette question puisse être travaillée dans des groupes de travail, dans des stages, dans des groupes d’Analyse des Pratiques, de manière transversale dans l’association, autant de dispositifs mis en oeuvre selon des modalités spécifiques à l’APPS.

Dominique Ratia Armengol

Présidente

PDF - 148.8 ko
Plaquette A.P.P.S.